Je suis donc parti du 1er septembre 2008 au 30 juin 2009, juste après avoir obtenu mon bac en juin d'avant. Envie de partir, de voir autre chose, d'apprendre autrement. J'ai choisi KERIC d'abord parce que le projet m'intéressait. Ensuite parce que j'ai pu voir qu'ils avaient déjà accueilli des volontaires avant et donc qu'il y avait de l'expérience de la part de l'association. .....

...... En arrivant à Čadca (prononcez « tchadsa »), c'est un peu déroutant, disons que ce n'est pas Lyon. La ville est assez petite, mais finalement très agréable à vivre. J'y ai vite pris mes marques, avec l'aide aussi des volontaires plus ancien. Au niveau climatique, Čadca est une vraie expérience. Les slovaques appellent la région « le petit Canada slovaque »...
C'est ça aussi ce qui est bien à KERIC, c'est d'y retrouver d'autres volontaires de pays très différents qu'on n'aurait sûrement pas eu l'idée de retrouver à cet endroit précis. Des brésiliens en Slovaquie, c'est quand même pas très courant !

Concernant mes activités, j'ai donné des leçons de français, des leçons d'anglais pour les jeunes débutants, travaillé dans une école, organisé des ateliers sur la culture... En gros, les activités qui sont marqués sur le projet proposé. Ca m'a permis d'avoir une autre approche sur le français, d'améliorer mon anglais et surtout d'apprendre le slovaque ! L'apprentissage du slovaque, c'est à mon avis le meilleur moyen de s'intégrer un minimum dans le pays et d'en profiter vraiment à fond. Et découvrir la Slovaquie, c'est quelque chose à faire ! C'est vraiment peu connu en France (Tchécoslovaquie ? Slovénie ? ) et pourtant il y a beaucoup de chose à faire, à voir.

Bref, vous l'aurez peut être compris en lisant ça, mon SVE en Slovaquie s'est vraiment très (très) bien passé et ça a été pour moi une expérience exceptionnelle. Si c'était à refaire, je repartirai tout de suite !